Crouise po dneprou

C’était un temps  pas si lointain
Les ans n’avaient pas effacé
Le souvenir des heures sombres
Les lourds avions semaient toujours
Sur le Vietnam bombes et poison.
Notre bateau chargé d’images de colombes
Glissait sur l’eau paisible du grand fleuve.

Femmes et hommes, jeunes et vieux
Nous savions bien qu’il serait dur
De faire entendre que la raison
Pouvait gagner, devait gagner,
Sous nos  débats disant l’espoir.
Notre bateau chargé d’images de colombes
Glissait sur l’eau paisible du grand fleuve.

A chaque escale nous attendaient
Avec le pain avec le sel
Les beaux sourires et la gaieté
Des chants d’Ukraine. Puis les drapeaux
Disaient adieu depuis le quai
Notre bateau chargé d’images de colombes
Glissait sur l’eau paisible du grand fleuve.

Dans le soleil qui se couchait
Ombre chinoise ville inconnue
L’oiseau pressé  d’aller dormir 
Lance son chant et c’est la nuit
Et c’est ja paix. Qui aurait cru ?
Notre bateau chargé d’images de colombes
Glissait sur l’eau paisible du grand fleuve.

Qui aurait cru que ce pays
Ait pu oublier les leçons
Leçons si durement apprises
Qui aurait cru que ce pays 
Pouvait sombrer dans la folie.
Notre bateau chargé d’images de colombes
Glissait sur l’eau paisible du grand fleuve.
Un fleuve qui s’appelle le Dniepr
Monein, 13 mars 2022

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.